Les journalistes ne considèrent les nouvelles en provenance des Etats-Unis que si elles leur donnent l’occasion de ridiculiser Donald Trump. Si c’est le cas, ces informations nous seront livrées sans aucune analyse, amalgamées avec le jugement anti-Trump.

Il en est ainsi des ravages du Coronavirus : le nombre de morts nous est annoncé de manière trompeuse dans le seul but de décrédibiliser Donald Trump.

Le 20 juillet on nous annonce ainsi que le nombre de morts aux Etats-Unis a franchi la barre des 140.000 morts. Je dis qu’on nous l’annonce, j’hésite à dire qu’on nous le claironne. Car c’est certes une mauvaise nouvelle, et aucun journaliste ne peut laisser penser qu’il s’en réjouit, mais elle permet de se moquer tellement facilement de Donald Trump que l’annonce perd une partie de sa dimension macabre.

Le problème est qu’aucun journaliste ne fait l’effort de produire la moindre réflexion au sujet de ce chiffre. Or quand on parle d’un nombre de morts par pays, il paraît assez élémentaire de le rapporter à la population du pays. Je suppose que cette évidence est venue à l’esprit de quelques journalistes, mais à ma connaissance aucun n’a eu la bonne idée de produire le calcul correspondant.

Voici donc le détail de ce calcul.

A la date du 20 juillet, les Etats-Unis déplorent 140.533 décès pour 328 millions d’habitants. Soit 428 morts par million d’habitants. Avec 30.177 morts pour 67 millions d’habitant, la France se situe tristement au-dessus, avec 450 morts par million d’habitants.

Vous avez bien lu, nous faisons pire que les Américains. Ce constat mérite quelques réflexions, mais avant cela je pose simplement la question : avez-vous entendu ou lu dans la presse française cette simple affirmation que d’après les chiffres officiels le taux de mortalité au Coronavirus est plus élevé en France qu’aux Etats-Unis ?

Moi non. Je lis des journaux, j’écoute la radio, on ne m’a parlé du Coronavirus aux Etats-Unis que pour mettre en avant la catastrophe sanitaire suscitée par l’impéritie de Donald Trump. Jamais on ne m’a dit que la France était plus mal lotie que les Etats-Unis.

Je ne tomberai pas dans l’excès inverse consistant à conclure quoi que ce soit de la comparaison de ces taux de mortalité. En effet ces chiffres sont sujets à caution : il n’est pas du tout certain que les morts du Coronavirus soient comptabilisés de la même façon dans les deux pays. Et surtout nous n’en sommes pas à la même phase de l’épidémie. Les niveaux de la mortalité quotidienne sont tels que les Etats-Unis vont bientôt nous dépasser dans ce triste classement.

Il n’empêche, ce constat simple n’a pas été énoncé, et la manière dont on nous présente l’évolution de l’épidémie aux Etats-Unis nous invite à croire au contraire qu’ils font largement moins bien que nous. Le nombre des morts ne fait l’objet d’aucun traitement intelligent, il nous est donné « brut de décoffrage » avec marqué dessus « Trump est un con », un point c’est tout.

Je précise mon propos pour conclure. Je ne dis pas que Trump est un bon Président. Je ne dis pas qu’il est catastrophique. Je ne dis pas qu’il est sain d’esprit. Je ne dis pas qu’il est fou. Je dis que le nombre de morts du Coronavirus aux Etats-Unis nous est présenté comme une preuve de sa nullité alors qu’en fait ce nombre ne prouve rien. J’ajoute que ce nombre ne reçoit pas le traitement logique le plus élémentaire et je suis persuadé que cette absence totale de professionnalisme trouve son origine dans la volonté systématique de ridiculiser Donald Trump.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s