Il est rare de cumuler trois plaisirs de lecture en même temps : dévorer un livre, être séduit par la forme, comprendre des choses essentielles.

C’est le tour de force de « Une blouse serrée à la taille », récit, du point de vue d’une jeune allemande née en 1929, de la montée du nazisme, de la guerre, puis du communisme, au cœur de Berlin.

Je l’avoue, j’ai ouvert ce livre avec réticence : je craignais d’éprouver de l’empathie pour une Allemande de cette époque, je n’en avais aucune envie.

Quelle erreur de ma part. L’auteur évite totalement ce travers en éliminant tout pathos, tout kitsch, en se concentrant sur les faits, en n’adoptant aucun angle idéologique.

Le choix d’une narration à travers les yeux naïfs d’un enfant, puis d’une adolescente, pendant la majeure partie du livre, donne une incroyable impression de réalité. Avec un talent éprouvé pour la concision (il a d’ailleurs publié précédemment un recueil de micro-nouvelles drôles et profondes), l’auteur écrit des fragments de quelques pages maximum. Dans l’ordre chronologique, chaque fragment raconte une histoire avec un début, une progression, un « climax » et une fin. Chaque morceau du puzzle construit une gigantesque fresque. Une économie de mots mais un maximum de sens narratif, un maximum de sens tout court. Le fragment sur la blanchisseuse juive, par exemple, est un modèle.

On est emportés. C’est renversant.

On tourne les pages. Toute la folie du 20ème siècle défile devant nos yeux.

Et on comprend bien mieux la réalité du nazisme et du stalinisme qu’en lisant certains livres d’histoire.

Et cela donne à penser : sur l’incapacité à connaître le présent, sur notre faible marge de liberté face à ce Dieu tout puissant qui s’appelle l’Histoire et qui décide de tout.

Lecture agréable (oui, agréable, malgré le sujet), passionnante, indispensable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s