Dès qu’il s’agit de critiquer Trump, les journalistes s’autorisent toutes les manipulations. Ils ne prennent même pas la peine de vérifier les chiffres qu’ils avancent même quand il est pourtant facile de constater qu’ils sont faux. L’écrivain Douglas Kennedy participe avec entrain à ce mouvement où la vérité n’a plus cours.

Pour que les uns et les autres se permettent ainsi de mentir il faut vraiment qu’ils soient certains de leur impunité. De fait ils ont bien compris que personne ne contredit jamais ce qui est dit de négatif sur Trump. Les « décodeurs », supposés faire régner la vérité, laissent tranquilles les critiques de Trump.

Quand il s’agit de critiquer Trump on peut manipuler l’information impunément

Les journalistes font preuve d’une assez grande créativité pour rendre le nombre de morts du Covid aux USA encore plus effrayant qu’il n’est. Leur objectif est de montrer l’inefficacité de Trump, qui est présenté comme le principal responsable de cette catastrophe. France Inter nous a ainsi appris qu’aux Etats-Unis il mourait plus de deux malades du Covid par minute. Soit. C’est beaucoup, c’est peu ? On ne sait pas. Mais disons que ça fait peur.

Une autre manière de renforcer l’impression que fera ce chiffre macabre est reprise par Douglas Kennedy dans le JDD du 17 janvier 2021. Pour amplifier la gravité de la situation il dit que cette pandémie « a tué plus d’Américains en dix mois que la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam réunies ».

Que nous apprend cette comparaison ? Rien. Elle compare deux phénomènes qui n’ont rien en commun. J’hésite à l’écrire, mais on ne peut comparer que ce qui est comparable. Comme par exemple la situation de différents pays face au Covid. Ainsi il serait plus éclairant de comparer le nombre de morts du Covid par million d’habitants aux Etats-Unis (1.196 selon les derniers chiffres publiés au 17/01/2021), avec ceux de l’Allemagne (559), de la France (1.047) du Royaume Uni (1.324) ou de l’Italie ( 1.358).

Pourquoi Douglas Kennedy ne procède-t-il pas à une telle comparaison, pourtant bien plus pertinente ? Simplement parce qu’elle ne va pas dans son sens. Le chiffre des Etats-Unis n’est en effet pas très différent d’autres pays où Trump n’a pourtant pas sévi.

Il préfère essayer d’émouvoir le lecteur avec un chiffre qui frappe les esprits, qui impressionne, qui évoque des destructions, des massacres, la folie des hommes. Son métier est de susciter des émotions chez son lecteur, il sait que certaines des images qu’il convoque avec ces références marquantes resteront attachées à son sujet central, Donald Trump.

Douglas Kennedy ment sur des chiffres pourtant publics

Les manipulations de ce type sont assez fréquentes mais cet exemple est remarquable car en en plus d’être absurde, cette comparaison est simplement fausse.

En fonction des sources (source 1, source 2, source 3) le nombre de morts américains pendant la deuxième guerre mondiale est estimé autour de 410.000, et pour la guerre du Viet-Nam il est de 60.000. Soit un total de 470.000 ce qui reste supérieur au nombre de morts du Covid aux Etats-Unis qui est de 395.785 (au 17/01/2021).

Quoique l’on pense de Trump, ce genre de pratique est scandaleuse. Des journalistes et un écrivain célèbre mentent sur des chiffres pourtant publics. Cette comparaison (inventée par qui ?) leur a plu, ils l’ont adoptée. Ils n’ont fait aucun effort de vérification car ils n’ont aucune peur d’être contredits. Ils savent que toutes les outrances sont autorisées quand on dit du mal de Trump.

Je n’ai lu nulle part que ce chiffre, annoncé dans plusieurs journaux, était faux. Personne ne l’a contredit alors que la vérification est immédiate. Les « décodeurs » auraient pu intervenir assez facilement, mais ils ne le feront pas. Ils ne corrigent pas les erreurs ou les mensonges quand ils servent à critiquer Trump. Il est donc clair que des contre vérités ont pu être répandues contre Trump sans jamais être démenties. Tout ce qui contribue à dénigrer Trump est accepté comme vrai sans aucune discussion possible.

Je ne sais pas si l’élection de Biden a été truquée. Mais il est absolument certain que si elle l’a été, aucun journal ne nous le dira.

Un commentaire sur « Si l’élection de Biden a été truquée aucun journal ne nous le dira »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s