Le Professeur Raoult, l’anti Kundera, héros d’une drôle d’époque

1) Milan Kundera 1984, « L’Insoutenable légèreté de l’être ». Du jour au lendemain, c’est l’emballement médiatique. Kundera, romancier réputé, mais pas encore "star" mondiale littéraire, est l’invité vedette de l’émission Apostrophes. La France tombe amoureuse. Tous les journalistes se jettent sur le sujet. (Aujourd’hui on dirait : le hashtag le plus populaire est #milankundera, … Lire la suite de Le Professeur Raoult, l’anti Kundera, héros d’une drôle d’époque

L’incroyable imposture: comment Milan Kundera a été remplacé par un sosie en 1985

Par Bertrand Fitoussi Romain Gary qui publie sous le nom d'Emile Ajar et qui obtient deux fois le Goncourt, Philip Roth qui n'a écrit aucun de ses romans: ces impostures sont des plaisanteries d'écoliers comparées au remplacement de Milan Kundera par un sosie. Racontons les mille rebondissements de cette incroyable histoire, qui vont nous entraîner … Lire la suite de L’incroyable imposture: comment Milan Kundera a été remplacé par un sosie en 1985

Finkielkraut devient le personnage de « La plaisanterie » de Kundera

Par Bertrand Fitoussi Dans son dernier (et excellent) petit essai, "À la première personne", l'académicien détaille une fois encore la dette intellectuelle qu'il doit à son maître franco-tchèque, Milan Kundera. Mais on va le voir, si Finkielkraut est un connaisseur et un passeur remarquable des idées et des fulgurances de Kundera, il n'écoute pas du tout … Lire la suite de Finkielkraut devient le personnage de « La plaisanterie » de Kundera

Pourquoi Milan Kundera n’a pas eu le Nobel mais pourquoi il l’aura (peut-être) jeudi prochain

Par Bertrand Fitoussi 1) La boussole qui indique la meilleure idée progressiste possible Dans les années 80, Milan Kundera possédait un statut d'écrivain et d'intellectuel mondial. Au milieu de la décennie, il préféra "disparaître" définitivement. Ne plus s'expliquer, ne plus participer à des conférences, ne plus répondre aux journalistes. Laisser parler son œuvre. J'ai déjà … Lire la suite de Pourquoi Milan Kundera n’a pas eu le Nobel mais pourquoi il l’aura (peut-être) jeudi prochain

Un blasphème sur « La Contrevie » de Philip Roth

Par Bertrand Fitoussi Je veux aujourd'hui me concentrer sur le mot blasphème car je vais en commettre un. Sur Panthéon Foot, j'ai plusieurs fois abordé le thème du blasphème. Deux fois à propos de Charlie Hebdo, évidemment. Et une fois, plus légèrement, à propos de Federer, dans un post intitulé "Blasphémer Federer". On ne comprend … Lire la suite de Un blasphème sur « La Contrevie » de Philip Roth

Quand le mot « diversité » conduit à discriminer, l’affaire des fichiers du PSG

Résumons l'affaire des présumés fichages du PSG par la cellule de recrutement France hors région parisienne : la candidature d'un jeune footballeur mineur aurait été éliminée parce qu'il était d'origine antillaise. Si cet acte a eu lieu, il était immoral et sans doute illégal. Que s'est-il passé? Parce que la cellule Île-de-France avait déjà beaucoup … Lire la suite de Quand le mot « diversité » conduit à discriminer, l’affaire des fichiers du PSG

Pourquoi Milan Kundera est le seul vrai héros de notre époque

Par Bertrand Fitoussi Dans "Les Testaments trahis" (et dans ses autres essais, "L'art du roman", "Le Rideau", "Une Rencontre"), Kundera a exprimé son rejet de la lecture autobiographique des romans. Pour Sainte-Beuve, nous explique le maître franco-tchèque, on trouve toujours, caché derrière la prose, des éléments autobiographiques. L'étude de l'œuvre se résumerait à celle de … Lire la suite de Pourquoi Milan Kundera est le seul vrai héros de notre époque

Non à l’Italexit, Oui à l’Uscitalia

De nombreux néologismes plus ou moins judicieux se sont imposés dans notre langage. Du Téléthon au Brexit en passant par le PénélopeGate leur construction répond à une logique douteuse et le mot ainsi construit n’est pas toujours très esthétique. Le pire est atteint lorsqu’une première construction fait l’objet de déclinaisons. Ainsi du Grexit, qui désignait … Lire la suite de Non à l’Italexit, Oui à l’Uscitalia

“Dignité” et viol, à propos de la controverse sur la tribune du Monde signée par Mesdames Deneuve, Millet etc.

Dans le viol d’une femme (ou d’un homme), le seul qui perd sa dignité est le violeur. La dignité de la femme violée n’est absolument pas en cause. Les signataires de la tribune du Monde ont donc littéralement raison, et leurs détracteurs font, sur ce point, au mieux un contre-sens, au pire une mauvaise action, … Lire la suite de “Dignité” et viol, à propos de la controverse sur la tribune du Monde signée par Mesdames Deneuve, Millet etc.

À propos d’une belle citation de Kundera sur « le brouillard » dans « En terrain miné » de Élisabeth de Fontenay et Alain Finkielkraut

Dans l'excellent livre d'entretiens par lettres "En terrain miné", Élisabeth de Fontenay, reproche à Alain Finkielkraut de citer Emmanuel Berl, alors que celui-ci, dit-elle, est "munichois et rédacteur de deux discours de Pétain". Finkielkraut répond en démontrant que ce procès fait à Berl est injuste. Il ajoute qu'il n'aime pas les procès rétrospectifs, car il … Lire la suite de À propos d’une belle citation de Kundera sur « le brouillard » dans « En terrain miné » de Élisabeth de Fontenay et Alain Finkielkraut