Le Professeur Raoult, l’anti Kundera, héros d’une drôle d’époque

1) Milan Kundera 1984, « L’Insoutenable légèreté de l’être ». Du jour au lendemain, c’est l’emballement médiatique. Kundera, romancier réputé, mais pas encore "star" mondiale littéraire, est l’invité vedette de l’émission Apostrophes. La France tombe amoureuse. Tous les journalistes se jettent sur le sujet. (Aujourd’hui on dirait : le hashtag le plus populaire est #milankundera, … Lire la suite de Le Professeur Raoult, l’anti Kundera, héros d’une drôle d’époque

L’incroyable imposture: comment Milan Kundera a été remplacé par un sosie en 1985

Par Bertrand Fitoussi Romain Gary qui publie sous le nom d'Emile Ajar et qui obtient deux fois le Goncourt, Philip Roth qui n'a écrit aucun de ses romans: ces impostures sont des plaisanteries d'écoliers comparées au remplacement de Milan Kundera par un sosie. Racontons les mille rebondissements de cette incroyable histoire, qui vont nous entraîner … Lire la suite de L’incroyable imposture: comment Milan Kundera a été remplacé par un sosie en 1985

Finkielkraut devient le personnage de « La plaisanterie » de Kundera

Par Bertrand Fitoussi Dans son dernier (et excellent) petit essai, "À la première personne", l'académicien détaille une fois encore la dette intellectuelle qu'il doit à son maître franco-tchèque, Milan Kundera. Mais on va le voir, si Finkielkraut est un connaisseur et un passeur remarquable des idées et des fulgurances de Kundera, il n'écoute pas du tout … Lire la suite de Finkielkraut devient le personnage de « La plaisanterie » de Kundera

Pourquoi Milan Kundera n’a pas eu le Nobel mais pourquoi il l’aura (peut-être) jeudi prochain

Par Bertrand Fitoussi 1) La boussole qui indique la meilleure idée progressiste possible Dans les années 80, Milan Kundera possédait un statut d'écrivain et d'intellectuel mondial. Au milieu de la décennie, il préféra "disparaître" définitivement. Ne plus s'expliquer, ne plus participer à des conférences, ne plus répondre aux journalistes. Laisser parler son œuvre. J'ai déjà … Lire la suite de Pourquoi Milan Kundera n’a pas eu le Nobel mais pourquoi il l’aura (peut-être) jeudi prochain

Un blasphème sur « La Contrevie » de Philip Roth

Par Bertrand Fitoussi Je veux aujourd'hui me concentrer sur le mot blasphème car je vais en commettre un. Sur Panthéon Foot, j'ai plusieurs fois abordé le thème du blasphème. Deux fois à propos de Charlie Hebdo, évidemment. Et une fois, plus légèrement, à propos de Federer, dans un post intitulé "Blasphémer Federer". On ne comprend … Lire la suite de Un blasphème sur « La Contrevie » de Philip Roth

Pourquoi Milan Kundera est le seul vrai héros de notre époque

Par Bertrand Fitoussi Dans "Les Testaments trahis" (et dans ses autres essais, "L'art du roman", "Le Rideau", "Une Rencontre"), Kundera a exprimé son rejet de la lecture autobiographique des romans. Pour Sainte-Beuve, nous explique le maître franco-tchèque, on trouve toujours, caché derrière la prose, des éléments autobiographiques. L'étude de l'œuvre se résumerait à celle de … Lire la suite de Pourquoi Milan Kundera est le seul vrai héros de notre époque

« A minima » : le Latin crétin

L’expression « a minima » se répand comme une mauvaise herbe dans le Français courant. Son utilisateur croit peut-être enjoliver son propos par une locution latine, il ne fait en réalité qu’afficher son ignorance puisque « a minima » est (presque) systématiquement utilisé de manière fautive. En Français la locution latine « a minima » n'est en principe admise que dans … Lire la suite de « A minima » : le Latin crétin

“Dignité” et viol, à propos de la controverse sur la tribune du Monde signée par Mesdames Deneuve, Millet etc.

Dans le viol d’une femme (ou d’un homme), le seul qui perd sa dignité est le violeur. La dignité de la femme violée n’est absolument pas en cause. Les signataires de la tribune du Monde ont donc littéralement raison, et leurs détracteurs font, sur ce point, au mieux un contre-sens, au pire une mauvaise action, … Lire la suite de “Dignité” et viol, à propos de la controverse sur la tribune du Monde signée par Mesdames Deneuve, Millet etc.

Racine détourné et récupéré par les adeptes de l’écriture inclusive

Les promoteurs de l’écriture inclusive ont détourné un vers de Racine pour faire croire qu’il adhérait à leurs principes. Et aucun des nombreux sites qui ont relayé cet argument n’a relevé la manipulation. Dans le but « d’assurer une égalité des représentations entre les femmes et les hommes » l’un des principaux objectifs de l’écriture inclusive est … Lire la suite de Racine détourné et récupéré par les adeptes de l’écriture inclusive

L’écriture inclusive, une absurdité linguistique et une contradiction idéologique

L’écriture inclusive se fixe pour objectif « d’assurer une égalité des représentations entre les femmes et les hommes » et ainsi de « faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes » (je cite ici le site http://www.ecriture-inclusive.fr). Or cette pratique porte en elle une contradiction dont on parle peu. Pour nos amis lecteurs qui l’ignorent encore, l’un … Lire la suite de L’écriture inclusive, une absurdité linguistique et une contradiction idéologique